top of page

J'ai appris la tendresse

Ce cadeau universel qui se reçoit sans langage. Sans adage.

J’ai appris la tendresse comme une caresse sur la joue, comme une main sur mon épaule, comme un regard aux yeux rieurs.

J’ai appris la tendresse comme une vague de douceur offerte par cet autre.

Tout autres qui me sourit.

J’ai appris la tendresse comme le plus beau des partages .

Comme la quintessence de l’humanité.

Comme l’optimisme d’un instant T.

J’ai appris la tendresse comme on apprend le soutien.

Ce don qui n’attend rien.


J’ai appris la tendresse comme symbole d’un amour pur et sincère.

Même s’il est éphémère.

J’ai appris la tendresse nourrie de compassion et de bienveillance.

J’ai appris la tendresse comme l’espoir infini d’une humanité plus belle.

Moins sombre.

J’ai appris la tendresse comme un monde dans le monde, un instant hors du temps.

J’ai appris la tendresse sans mot et sans explication.

Sans contexte, ni justification.

J’ai aussi appris la tendresse parlée, criée, chantée, collée, respirée.

J’ai appris que la tendresse s’oppose à la violence.

J’ai appris la tendresse comme apaisement de mes douleurs.

J’ai appris la tendresse comme un pansement sur mes faiblesses.

J’ai appris que la tendresse était appelée par mes failles et qu’il devenait alors judicieux d’oser les partager.

J’ai appris comme la tendresse se reçoit quand elle se donne et

Comme elle invalide la croyance que moi, je n’ai besoin de personne.

Commentaires


bottom of page